Logo de la plate-forme d'apprentissage MaxBrain

Logo MaxBrain

Productivité : 40 habitudes pour faire 10 fois plus dans le même temps [2023]

Productivité : 40 astuces pour faire 10 fois plus par jour de travail [Hacks]

La productivité, c'est-à-dire faire plus dans le même temps, peut être un facteur décisif pour votre réussite professionnelle et votre bonheur personnel. 

Si vous cherchez sur Google "augmenter la productivité" ou "formule de productivité", vous vous apercevrez rapidement que de nombreux articles se recoupent et que des conseils tels que "planifiez votre journée", "définissez des priorités", "arrêtez le multitâche" ou autres sont souvent proposés.

Certaines de ces recommandations peuvent bien fonctionner. D'autres me semblent trop abstraites ou éloignées de la réalité.

Dans cet article, j'aimerais mettre par écrit 40 habitudes ou "hacks" de productivité qui caractérisent vraiment mon quotidien.

Grâce à ces habitudes, j'ai pu créer plusieurs entreprises prospères. - Présentées de manière un peu moins glamour : Pendant longtemps, je n'ai pas pris au sérieux un grand nombre de ces habitudes, ce qui m'a fait perdre un temps incroyable.

Je suis heureux si l'une ou l'autre idée vous permet de faire 10 fois plus dans le même temps.

1. penser d'abord, faire ensuite. [Top conseil pour la productivité]

Cela semble évident et est souvent négligé dans la vie quotidienne :

Réfléchissez d'abord à la manière d' atteindre plus rapidement ce que vous voulez réaliser.

Ce n'est pas facile : l'homme est un Habitué - et, par conséquent, il est doit aller sur même l'être par la complexité de son mode de vie. 

Les modes de vie et de travail ne sont que rarement remis en question.

Productivité : la phrase la plus dangereuse du langage nous l'avons toujours fait de cette façon

Parfois, ce n 'est même pas l'habitude qui détermine la difficulté, mais la pression sociale ou l'attachement à son propre statut, souvent surestimé. 

Certaines personnes préfèrent ne pas admettre que leur mode de travail est improductif plutôt que de changer et de vivre plus efficacement. La pression sociale et la pensée du statut offrent un chemin sûr vers beaucoup de perte de temps, d'improductivité et d'insatisfaction.

Changement Changement

Ma recommandation :

Prenez l'habitude de réfléchir avec imagination à la manière dont vous pourriez accomplir une tâche plus rapidement.

Avec de l'imagination, vous trouverez des solutions qui décupleront votre productivité.

Exemples tirés du travail quotidien :  

Créer des tableaux Excel, écrire des e-mails ou concevoir des présentations.

Souvent, de telles tâches prennent dix fois plus de temps avec la méthode "travailler sans réfléchir", en tenant compte de toutes les conséquences : une immense perte de productivité.

Il vaut la peine de réfléchir d'abord à ce à quoi pourrait ressembler le résultat final, quelles parties du travail se répètent et comment arriver plus rapidement au but.

Excel ou Google Sheets, par exemple, offrent d'innombrables fonctions qui permettent de réaliser des analyses même complexes à une vitesse fulgurante. Une petite recherche sur les formules des tableaux peut faire gagner énormément de temps.

Une histoire bien bien pensée, permet de peut décupler la rapidité du travail détaillé sur une présentation, si vous évitez ainsi de devoir tout changer par la suite.

Pour des tâches simples ee mandat à Freelancers sous-traiter peut immédiatement raccourcir votre travail de plusieurs heures ou jours. Plus de détails ci-dessous.

Un autre exemple spécialement destiné aux chefs d'équipe ou aux managers :

Réfléchissez d'abord soigneusement aux conséquences de vos visions, objectifs ou tâches, testez-les et communiquez-les ensuite seulement: Vous gagnerez ainsi beaucoup de temps pour clarifier les malentendus ultérieurs ou pour corriger la trajectoire de vos collaborateurs. 

Vous concentrez ainsi votre ressource la plus précieuse, vos collaborateurs, sur ce qu'il faut. Votre équipe sera plus productive.

2. répondez à la question "pourquoi" ? 

Le pourquoi ("Why") a fait l'objet d'un battage médiatique il y a quelques années grâce au TED talk de Simon Sinek :

Sinek fait ici référence aux grandes idées d'entreprises ou de personnalités qui inspirent les autres.

Le "pourquoi" fonctionne toutefois aussi à petite échelle. 

Demandez-vous quel problème vous voulez résoudre par votre travail. La disparition du problème est le pourquoi de votre travail.

Important:

Ne vous contentez pas de la première idée sur ce que pourrait être le problème. Prenez suffisamment de temps pour comprendre quelle est la solution réellement demandée.

Un exemple classique : 

Vous devez réaliser une présentation de l'offre de votre entreprise pour un client.

Le problème que vous un peu trop hâtif vous vient à l'esprit et que vous souhaitez résoudre avec cette présentation : Le client n'a pas assez d'informations sur votre offre.

Votre un peu trop hâtive Solution : créer une superbe présentation sur papier glacé qui impressionne par son graphisme et dont le contenu exhaustif résume parfaitement tous les produits, services et valeurs ajoutées de votre entreprise.

Une réflexion ou une discussion avec le client sur ses objectifs aurait montré

Le client ne s'intéresse qu'à une partie de votre offre. Il ne s'intéresse même pas à vos compétences, mais à plus d'argent, plus de productivité, moins de perte de temps, de divertissement, de progrès ou autre pour lui-même.

Ni le client ni ses collègues n'ont l'envie ou le temps d'étudier le vaste catalogue de prestations d'un prestataire de services imbu de lui-même. 

Le problème ne concerne qu'une partie une partie seulement, écrit plus précisément : Conséquence de votre solution pour le client.

Vous pouvez économiser le temps nécessaire à la préparation de votre offre complète et, en plus, rendre votre client plus heureux !

3. l'urgence et l'importance : répartissez les grandes tâches selon le principe d'Eisenhower.

Ce principe est généralement connu sous le nom de Principe d'EisenhowerLe nom de ce principe vient du général et futur président américain Dwight D. Eisenhower, qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, a dû décider, pour le bien du monde entier, de ce qui était urgent, important ou aucun des deux.

Si une tâche n'est ni urgente, ni importante, laissez-la de côté : vous bloquez ainsi du temps pour les sujets importants et urgents.

Le principe d'Eisenhower doit être relativisé dans la vie réelle :

Ce qui est urgent et important n'est souvent décidé que par un sentiment. L'avenir est trop incertain. Aucune décision n'est certaine, sinon elle serait une conclusion.

Certains préfèrent laisser les grandes décisions à leur supérieur( e).

De nombreuses tâches sont si petites et de si courte durée qu'il n'est même pas utile de prendre le temps de réfléchir à leur importance ou à leur urgence. Il est préférable d'accomplir ces tâches immédiatement et de les oublier.

La recommandation de prioriser les tâches en fonction de leur urgence et de leur importance concerne presque exclusivement les grands projets qui durent plusieurs jours, semaines, mois ou années.

Mais au moins, dans de tels cas, cela en vaut la peine :

Vous pouvez ainsi économiser des jours, des semaines, des mois ou des années.

4. ne planifiez pas trop à l'avance : essayez plutôt d'accomplir de petites tâches de manière exceptionnelle.

L'acteur et réalisateur américain Woody Allen a un jour fait la remarque suivante :

Productivité : Woody Allen Si tu veux faire rire Dieu, parle-lui de tes projets

Car, premièrement, les choses ne se passent pas comme prévu et, deuxièmement, elles ne se passent pas comme on le pense. 

C'est pourquoi la plupart des plans à long terme ont un point commun : ils sont faux.

Plutôt que d'investir beaucoup de temps et d'énergie dans des planifications à long terme, il vaut la peine de définir des visions plutôt floues et de les garder flexibles afin de se concentrer sur l'exécution et la qualité des petits pas.

5. apprenez autant que vous le pouvez, tout au long de votre vie.

Quelle est la différence entre un développeur de logiciels expérimenté et un débutant qui apprend à programmer ? Le premier est probablement 1000 fois plus rapide lorsqu'il s'agit d'améliorer ou de réécrire un logiciel.

Le commercial qui a appris à comprendre les besoins du client, à présenter la valeur de sa solution, à traiter les objections et à conclure des affaires, conclut plus de contrats avec les clients que ses collègues qui ne savent pas le faire ; 10 à 30 fois plus, le cas échéant!

La collaboratrice marketing qui sait comment atteindre au mieux les personnes intéressées ou positionner au mieux sa marque fait la différence entre un développement commercial stagnant et un développement commercial dynamique et réussi.

La directrice qui s'est penchée sur les qualités de leadership et a appris à motiver ses collaborateurs à donner le meilleur d'eux-mêmes obtient de bien meilleurs résultats avec son entreprise que ses concurrents dirigés par un manager narcissique et rétif aux conseils.

En bref, la connaissance accélère votre façon de travailler dans d'innombrables contextes.

Le savoir s'acquiert par l'apprentissage.

Pour augmenter durablement sa productivité, il faut miser sur l'apprentissage tout au long de la vie.

6. dirigeants : établissez une culture d'apprentissage !

Ce dernier point concernant l'apprentissage personnel comme mesure pour augmenter la productivité est d'une valeur inestimable, surtout pour les cadres. 

Un dialogue fictif récemment partagé entre le CEO et le CFO incite à la réflexion :

CEO CFO Productivité

En tant que cadre, il vaut en tout cas la peine d'investir dans la formation continue de vos collaborateurs afin d'augmenter leur productivité. 

Investissez dans des Contenus d'apprentissageLes formations qui inspirent et font progresser vos collaborateurs tout en augmentant votre succès commercial.

Investissez dans une bonne plate-forme d'apprentissage internepour former systématiquement vos collaborateurs, éliminer leurs faiblesses ou obtenir des résultats plus rapides et meilleurs.

Important : alignez vos initiatives d'apprentissage sur les objectifs de votre entreprise ou de votre service.

En ce qui nous concerne :

Chez MaxBrain, notre mission est d'accroître le succès commercial de nos clients grâce à notre plate-forme d'apprentissage. - Pour presque tous nos clients industriels, la productivité est au premier plan : que ce soit par le biais de formations à la vente, de formations aux produits ou de la formation continue de leurs propres cadres.

Si vous êtes intéressé par l'établissement d'une culture d'apprentissage solide afin d'augmenter durablement la productivité de vos collaborateurs, contactez-nous et ou demandez un compte d'essai chez MaxBrain.

7. prendre l'habitude d'un comportement vertueux

Cette recommandation semble quelque peu archaïque et date en fait d'un certain temps.

En fait, cette recommandation remonte au philosophe Aristote (384 av. J.-C. à 322 av. J.-C.), fondateur d'une philosophie qui a fait époque, naturaliste et, entre autres Alexandre le Grand comme professeur et conseiller.

L'éthique de la vertu d'Aristote, dans l'une de ses œuvres majeures, l'Éthique à Nicomaque, se référait certes à la question de savoir comment être heureux comment devenir quelqu'un. Sa réponse : par la vertu, c'est-à-dire par de bonnes habitudes.

Dans un contexte plus moderne, ses enseignements peuvent parfaitement s'appliquer aux facteurs liés à la productivité.

Il vaut la peine d'adopter un comportement bon et productif. Un bon comportement se caractérise par le fait qu'il se situe à mi-chemin entre les extrêmes improductifs.

Concrètement, il vaut la peine de prendre les habitudes suivantes :

Ne soyez ni avare, ni dépensier, mais généreux. - Vous obtiendrez ainsi davantage auprès des autres et serez plus productif.

Ne soyez ni lâche, ni téméraire, mais courageux. - Le courage est particulièrement payant à notre époque, qui offre de nombreuses possibilités et opportunités. Le plus grand risque est parfois de ne pas prendre de risques. 

Ne soyez ni insensible, ni effréné, mais réfléchi. - La pondération vous aidera à prendre de meilleures décisions et à être plus productif.

8. ne pas réinventer la roue

Ne réinventez pas constamment la roue : 

Vérifiez si quelqu'un d'autre a déjà résolu votre tâche.

Demandez à vos collègues.

Ou demandez à Google.

Il y a presque toujours quelqu'un qui a déjà fait quelque chose de similaire, qui propose des modèles ou qui partage ses expériences et ses précieux conseils. La seule chose que vous devez savoir faire pour cela est de demander ouvertement ou de chercher intelligemment en ligne.

9. faire appel à des freelances pour des tâches simples mais qui prennent du temps

Dans le travail quotidien, il y a beaucoup de tâches simples qui prennent beaucoup de temps.

Il s'agit par exemple de la recherche de leads dans la vente, du traitement d'images ou de vidéos dans le marketing, de la création ou de la vérification de tableaux Excel complexes, de travaux répétitifs dans la comptabilité et de bien d'autres tâches encore.

Le conseil pour une meilleure productivité :

Utilisez des plateformes comme Fiverr ou Freelancer.com.

Vous trouverez ici des milliers de freelances bon marché qui peuvent effectuer ce genre de travaux rapidement et parfois mieux que vous.

Faites attention aux évaluations et aux avis des clients sur ces freelances.

Constituez au fil du temps un groupe de collaborateurs externes dont vous savez qu'ils travailleront rapidement, à moindre coût et avec compétence.

Vous pouvez déléguer des tâches simples, qui prennent de 1 à 8 heures, en 5 minutes.

Vous économisez 12 à 96 fois votre temps et vous vous concentrez sur les tâches importantes et urgentes. 

Pour les cadres, le point concernant les freelances mérite une mention supplémentaire.

Souvent, les cadres ne sont même pas conscients du temps et de l'argent que cela coûte de faire exécuter des tâches simples et fastidieuses par des collaborateurs.

Un exemple souvent vu :

Dans une de mes anciennes entreprises, j'ai mesuré pendant un mois le temps que les collaborateurs du service des ventes consacraient à la recherche de nouveaux leads. L'équipe de vente comptait alors 39 collaborateurs répartis sur trois sites en Allemagne et aux États-Unis.

Résultat : 2 à 3 heures par jour, chaque commercial recherchait ses leads dans différents secteurs !

Pour une journée de travail de 8 heures, cela représente environ 25 à 35% du temps !

Si l'on prend conscience de ces chiffres aberrants, on remarque immédiatement les pertes de productivité et de rentabilité :

Productivité: tout d'abord, les commerciaux qui recherchent eux-mêmes des données sur les leads ont 25 à 35% de temps en moins pour se concentrer sur leur compétence principale, l'acquisition de clients.

Rentabilité: deuxièmement, les coûts de la recherche de leads sont totalement démesurés. En consacrant 25 à 35 % du temps de travail de mes collaborateurs à la recherche de leads, j'ai investi entre 10 et 14 ( !) postes à temps plein en Allemagne et aux États-Unis rien que pour la recherche de leads, et ce dans des collaborateurs dont la compétence principale n'était pas du tout d'effectuer des recherches sur Internet et des analyses de données !

Un non-sens total d'un point de vue économique !

Vous souhaitez augmenter la productivité de vos collaborateurs ou économiser beaucoup d'argent ?

Recrutez un pool de freelances bon marché et déléguez autant que possible les tâches simples qui demandent du temps.

10. utiliser autant que possible uniquement des outils collaboratifs

Nous sommes en 2022.

Les applications cloud basées sur le web, qui permettent le travail collaboratif, ont été testées des millions de fois, répondent à des normes de sécurité élevées et sont utilisables de manière intuitive par tous.

Mes outils préférés de ce type sont Google Workspace, DocuSign ou Figma pour le design et la gestion de produits.

Pourtant, je reçois régulièrement de la part d'entreprises, surtout de grandes entreprises, des fichiers Microsoft Word, Powerpoint ou Excel enregistrés localement. 

L'effort d'envoyer des versions actualisées par e-mail dans les deux sens réduit immédiatement la productivité de toutes les personnes concernées.

Les entreprises productives travaillent avec le moins de fichiers possible stockés localement et misent entièrement sur le travail collaboratif.

11. travailler au sein d'une équipe productive

L'efficacité et la compétence des personnes avec lesquelles vous travaillez sont inestimables pour votre propre productivité.

Si une équipe est plus dynamique que la moyenne et réalise en quelques jours ce que d'autres mettent des mois à faire, cela a un effet d'entraînement sur votre propre productivité.

D'une part, vous apprenez dans de telles équipes d'autres moyens d'en faire plus dans le même temps.

D'autre part, un esprit d'équipe dynamique et orienté vers les résultats est extrêmement motivant et a un effet positif sur votre ambition.

12. partagez vos objectifs avec les autres 

On le connaît encore du temps des études : La majeure partie du travail de séminaire est rédigée la nuit précédant la date de remise. La pression devait venir de l'extérieur.

La pression sociale fait des merveilles pour un animal social comme l'homme :

La reconnaissance et la peur de la critique personnelle font partie des motivations non monétaires les plus fortes pour la plupart des gens.

Partagez avec les autres ce que vous voulez accomplir en un minimum de temps. 

Ils se mettent ainsi la pression et veulent à tout prix éviter d'être moqués comme des grandes gueules. 

Dans la mesure où vous vous intéressez à l'opinion des autres, il n'y a guère de levier plus puissant pour votre propre productivité.

13. restez aimable : ne perdez pas de temps avec des conflits inutiles et augmentez votre productivité.

Être aimable et poli peut sembler évident, mais ce n'est pas toujours facile dans une vie quotidienne trépidante et dans des situations professionnelles tendues.

Au-delà du style personnel et de l'éthique, la gentillesse aide à être plus productif. 

Les personnes amicales perdent moins de temps dans des querelles inutiles, des politiques d'entreprise mesquines et préfèrent être soutenues par les autres.

Soyez aimable avec vos collègues.

14. la vision cosmique : ne vous laissez pas stresser par les petites crises opérationnelles.

Dans chaque entreprise et sur chaque lieu de travail, il y a des moments où un événement apparemment terrible se produit :

Une plainte d'un client, un licenciement, un mauvais article de presse, un avertissement, une remarque insultante, une banale jalousie, une critique sévère ou le mensonge d'un concurrent - la liste peut s'allonger à l'infini.

Il s'agit souvent de ce que j'appelle des "petites crises opérationnelles".

Ce sont des crises qui, rétrospectivement, sont toujours petites et insignifiantes, mais qui, au moment où elles se déroulent, se révèlent profondes et douloureuses. 

Erreur fréquente : on accorde beaucoup trop d'importance à sa propre personne ou à son problème.

Le meilleur moyen d'y remédier est ce que j'appelle la "vision cosmique".

L'expression la plus radicale de cette vision cosmique consiste à se rappeler que l'on n'est soi-même qu'un petit point sur une grande planète ; que la planète n'est qu'un point dans le système solaire ; que le système solaire n'est qu'un point dans la Voie lactée et que la Voie lactée reste un point dans l'univers. Vous n'avez aucune raison de vous énerver pour un point. 

Vision cosmique et petites crises opérationnelles

Pour des raisons psycho-hygiéniques, on ne devrait et ne peut évidemment pas penser aussi loin dans le travail quotidien. 

Le simple fait de se rappeler que la vie continue et que les petites crises opérationnelles sont presque invariablement de courte durée aide toutefois à ne pas se laisser intimider, à continuer à travailler et à ne pas limiter sa productivité.

Ne vous prenez pas trop au sérieux, ni les petites crises opérationnelles. Restez objectif. Concentrez-vous plutôt sur ce qui doit être fait. La crise disparaîtra et vous serez plus productif.

15. s'inspirer des grandes personnalités

J'avoue être un Fanboy de Steve Jobs être. 

Malgré la connaissance de ses faiblesses caractérielles et relationnelles, de son vivant, j'attendais chacune de ses keynotes des jours à l'avance et j'étais subjugué par chacune de ses présentations, interviews et histoires.

Les personnalités qui réalisent de grandes choses ont toujours été des maîtres en matière de productivité : 

En se concentrant inconditionnellement sur l'essentiel, ils peuvent accomplir beaucoup plus en peu de temps que le commun des mortels.

Choisissez un ou plusieurs de ces personnages inspirants et laissez-vous inspirer par eux au point d'augmenter vos exigences.

Votre productivité s'en trouve automatiquement accélérée.

Voici une autre vidéo que tout véritable fanboy de Steve Jobs sait reproduire par cœur :

16. demandez de l'aide à d'autres personnes plus compétentes que vous.

Si vous n'êtes pas un génie - et statistiquement, presque personne ne l'est malheureusement - il y a toujours quelqu'un dehors qui peut faire mieux que vous. 

Pour de nombreuses tâches, il existe probablement des personnes dans votre entreprise qui peuvent vous aider. De nombreuses personnes sont étonnamment disposées à aider si on leur demande.

Sautez par-dessus votre propre ombre : Demandez de l'aide aux autres.

Oubliez votre fierté. (Sinon, relisez le chapitre ci-dessus sur la vision cosmique). 

Votre productivité s'en trouvera rapidement améliorée.

17. préserve tes moments de flow et accomplis immédiatement les petites tâches.

Il arrive que des personnes se retrouvent dans ce que l'on appelle le "flow". On est alors tellement concentré sur ce que l'on fait que toute distraction vient immédiatement perturber et freiner les progrès. 

Ces moments de flow devraient les préserver de toute distraction : ce temps est trop précieux et trop productif.

Si vous êtes en train de pas Si vous vous trouvez dans un tel flow et que vous avez de petites tâches à accomplir - comme répondre à des e-mails ou aider brièvement un(e) collègue - faites-le immédiatement !

La raison 

Si vous effectuez les petites tâches immédiatement, vous n'avez plus besoin d'énergie pour vous en souvenir. Vous économisez de l'énergie qui sera mieux utilisée pour votre productivité.

18. réunions debout

Les réunions peuvent être très utiles, mais elles peuvent prendre du temps, surtout si certains ou tous les participants ne se concentrent pas sur le sujet principal de la réunion et s'il y a des collaborateurs pour qui les réunions sont des pauses bienvenues pour somnoler paisiblement et sans se faire remarquer.

Il est vrai qu'il est difficile de convaincre des collègues de participer à une réunion debout.

Si davantage de réunions se tenaient debout, tout le monde aurait plus de temps. 

Essayez-le de temps en temps.

Augmenter la productivité avec des réunions debout

19. pauses : Have a walk (in the forrest) !

La recommandation de faire des pauses de temps en temps, voire de les planifier à l'avance, n'est pas nouvelle. Cette liste se veut d'ailleurs avant tout utile et pas seulement nouvelle.

Il est prouvé qu'il est judicieux de se reposer un peu de temps en temps pour pouvoir ensuite aller d'autant plus vite. Vous n'êtes pas une machine.

Ma préférence personnelle pour les pauses : la marche.

Je ne suis pas médecin, mais il est probable que l'exercice physique fasse du bien à la circulation et calme un peu les nerfs.

Il est scientifiquement prouvé que les bains de forêt sont bons pour la santé. Si vous avez le luxe de pouvoir visiter des espaces verts à proximité de votre lieu de travail, profitez-en.

Prenez un collègue avec vous pour discuter de la manière dont l'équipe pourrait être plus productive...

20. Done is better than perfect

Il y a des gens qui souffrent de perfectionnisme parce qu'ils n'ont jamais fini leurs tâches.

Pourtant, le perfectionnisme n'est souvent pas du tout de mise.

Chaque fois que l'effort nécessaire pour apporter des corrections ultérieures est inférieur à l'effort nécessaire pour accomplir une tâche à la perfection, le perfectionnisme signifie une perte de productivité.

Concentrez-vous sur l'exécution des tâches de manière excellente, mais dans un délai raisonnable ; pas de manière parfaite.

21. travailler sur la productivité, c'est gérer son énergie : surveillez votre sommeil.

Les personnes fatiguées sont moins productives.

Surveillez votre sommeil, même lorsque vous avez beaucoup à faire et que vous devez réfléchir à des défis complexes.

Personnellement, je fais partie des personnes qui ne respectent souvent pas cette recommandation importante, car il y a toujours beaucoup à faire et à apprendre. Je regrette régulièrement le non-respect de cette recommandation. 

On écrit aussi de tels articles de blog pour soi-même.

22. plus de smartphone à partir de 23:00 !

Les applications telles que Netflix, YouTube, Instagram et toutes les applications d'actualité sont probablement les plus grands tueurs de productivité jamais inventés.

Au lieu de lire un livre (plus de détails ci-dessous) ou d'aller se coucher, on regarde une série, un short YouTube ou un film passionnant, ou on lit les derniers développements autour d'événements politiques sur lesquels on n'a aucune influence et dont les faits sont médiatisés de manière généralement mutilée pour répondre à la soif de sensation des masses.

Résistez à la tentation de saboter votre sommeil et votre productivité avec des heures de streaming ou de sensationnalisme. 

23. surveillez votre alimentation

C'est aussi une recommandation que je dois me rappeler régulièrement ; les aliments savoureux et malsains sont trop tentants.

"Tu es ce que tu manges". 

Au moins en partie, le dicton est probablement vrai - même si je m'identifie plutôt mal à une salade, un steak ou un fromage.

Un repas concret auquel je fais particulièrement attention est le déjeuner

Leur moment est relativement mal choisi, dans la première moitié d'une journée de travail normale.

Ne mangez jamais rien qui puisse les fatiguer pour l'après-midi. - 

Dans mon cas, ce sont malheureusement les pâtes et les pains de toutes sortes, que j'apprécie beaucoup, qu'il faut éviter si je veux faire mieux l'après-midi.

Une alimentation saine, ou du moins une alimentation qui ne fatigue pas, est extrêmement importante pour votre productivité.

24. investir dans des modèles et des gabarits pour toutes sortes de tâches.

Vous avez peut-être déjà remarqué que certaines tâches, certains e-mails, certaines présentations, certaines lettres se répètent souvent.

Dans les cas de travail répétitif, il vaut vraiment la peine de créer de très bons modèles, faciles à copier, et de les sauvegarder dans une application de prise de notes ou autre, afin de pouvoir les retrouver rapidement.

Au lieu de recommencer sans cesse et de passer 15 à 30 minutes à écrire un e-mail que vous avez déjà envoyé 30 fois avec un contenu similaire, utilisez vos modèles et écrivez un e-mail en 2 minutes : 7 à 15 fois plus rapide et plus productif.

25. si trop de tâches sont en suspens : Faites une liste.

Devoir se souvenir demande de l'énergie et, dans le pire des cas, entraîne un stress inutile.

Si vous travaillez sur trop de tâches en même temps, notez la liste. 

Vous économisez ainsi l'énergie et le temps nécessaires pour vous souvenir de chacune d'entre elles et vous êtes libéré de la crainte d'en oublier une.

Souvent, vous découvrez avec le temps que l'une ou l'autre tâche n'est ni urgente ni importante (voir ci-dessus). Vous pouvez alors la supprimer complètement et gagner beaucoup de temps. - Votre productivité augmente à nouveau.

26. classez vos dossiers

Régulièrement, d'anciens collègues ou des membres de ma famille me demandent si je possède encore tel ou tel document d'un passé lointain.

La raison est simple : 

Depuis des années, j'entretiens une structure de dossiers très transparente pour moi, facile à trouver et logique sur mon ordinateur et sur Google Drive. 

Régulièrement, environ toutes les 1 à 2 semaines, je fais le ménage sur le bureau de mon ordinateur et je classe les fichiers dans des dossiers bien nommés.

Pour moi, trouver un ancien fichier n'est qu'une question de quelques clics.

Outre la fonction involontaire d'archiviste privé pour mon entourage, cet ordre m'aide à travailler bien mieux et de manière plus productive.

Investissez dans l'ordre de votre ordinateur et augmentez immédiatement votre productivité.

27. soyez discipliné lorsque vous nommez des fichiers

Lorsque vous nommez un fichier dans le cloud ou sur votre ordinateur, faites un effort pour le nommer de manière à ce que vous puissiez comprendre immédiatement de quoi il s'agit dans plusieurs mois ou années.

L'une de mes préférences personnelles consiste à commencer un nom de fichier par l'année, le mois et le jour. Par exemple :

"2022 08 18 Présentation X pour Y"

L'avantage est que je peux reconnaître la date de création d'un fichier à son nom.

Cela permet de trier les fichiers par date directement en fonction de leur nom et d'éviter de devoir aller chercher la colonne des dates dans un dossier.

Quel que soit ce qui fonctionne le mieux pour vous : 

Nommez vos fichiers de manière à gagner du temps lors de vos recherches ultérieures.

28. travailler dans un endroit cool

Même si cette recommandation semble banale, elle m'aide personnellement beaucoup :

La chaleur peut considérablement saboter votre productivité.

Aérez parfois votre pièce, cherchez un endroit frais où vous pourrez travailler mieux et plus vite.

Vérifiez si votre bâtiment dispose de la climatisation. 

Chez MaxBrain, nous avons travaillé dans la chaleur pendant la moitié de cet été très chaud, jusqu'à ce que notre propriétaire entre un beau jour pour nous montrer comment allumer la climatisation (que nous ne connaissions pas jusque-là)... 

29. attention à Decision Fatigue: mon style vestimentaire.

Cette recommandation semble étrange et ne devrait pas plaire aux personnes sensibles à la mode :

Habillez-vous toujours avec le même style vestimentaire.

Ceux qui me connaissent savent que je porte presque tous les jours un indémodable t-shirt Lacoste de couleur bleu marine ; avec des baskets blanches et un jean. Une habitude que je n'ai pratiquement pas changée depuis environ 15 ans.

Cela peut paraître insignifiant à première vue, mais le grand avantage d'avoir toujours la même façon de s'habiller est que je n'ai pas à décider le matin ce que je vais porter.

Pendant que d'autres personnes se tiennent devant leur armoire, probablement en train de réfléchir à ce qui plaira le plus à leurs collègues aujourd'hui, je suis déjà en train de prendre mon petit-déjeuner ou de sortir.

Outre ce gain de temps tout de même plus important à long terme (≈ 5 minutes x 365 jours x 20 ans = 608 heures), cette recommandation a un fondement encore plus profond : 

Vous économisez ainsi chaque jour un peu d'"énergie décisionnelle".

Ce phénomène, étudié scientifiquement en psychologie, est notamment connu sous le nom anglais de "Fatigue de la décision", que l'on peut traduire par "fatigue de la décision".

Fatigue décisionnelle : plus vous devez prendre de décisions, plus vous vous fatiguez et plus vos décisions se dégradent.

Il est conseillé de prendre les décisions importantes en étant reposé et, si possible, le matin.

Évitez autant que possible de vous retrouver dans une situation où vous devez prendre des décisions sans importance.

En dehors de cela, un bleu marine Lacoste T-shirt malgré les réticences de mes collègues et de certains membres de ma famille qui râlent, il est tout simplement beau ! 🙂

30. lire des livres

Les livres stimulent la productivité personnelle bien plus que vous ne le pensez. 

Les bons livres aident à apprendre. 

J'ai déjà écrit plus haut sur l'importance de l'apprentissage et des cultures d'apprentissage.

Les bons livres ont toutefois d'autres caractéristiques lucratives :

Les livres vous aident à mieux organiser vos pensées

Celui qui pense clairement est plus rapide et plus productif.

Les livres vous aident à apprendre à écrire.

Demandez-vous : quelle est l'importance pour votre travail d'écrire bien et de manière compréhensible ?

Pour la plupart des positions, cela signifie bien écrire et avec facilité immédiatement plus de productivité au bureau. Que ce soit parce que les collègues comprennent mieux leurs e-mails ou leurs messages ou parce que vous pouvez convaincre plus efficacement votre clientèle.

Les livres stimulent l'imagination.

Contrairement à Netflix, aux vidéos YouTube ou aux émissions de télévision qui vous dispensent de l'effort d'imagination imagée, les livres sollicitent et stimulent votre imagination.

L'imagination peut être très utile pour trouver des moyens plus rapides et plus faciles dans votre travail.

Les livres sont une bénédiction pour votre productivité.

Lire des livres pour être plus productif

31. fixez-vous des objectifs pour la journée.

La plupart des guides et des blogs sur la productivité recommandent de planifier une journée. planifier.

Cependant, comme nous l'avons esquissé plus haut, les plans peuvent vite devenir fastidieux et très vite erronés, car la vie et le travail offrent trop d'imprévus et les moyens d'accomplir une tâche sont parfois dans le brouillard.

Les objectifs fonctionnent mieux que les plans :

"D'ici (l'heure), je veux faire (ceci et cela)".

Cependant, fixer des objectifs n'est pas toujours aussi simple :

Si les objectifs sont trop faibles, on obtient souvent moins que ce que l'on pourrait.

Si les objectifs sont trop difficiles, vous risquez d'être frustré ou d'affaiblir l'importance de vos objectifs en réduisant votre engagement.

Fixer des objectifs, en particulier sur une base quotidienne, demande un peu d'expérience, de la patience et, si vous préférez les variantes ambitieuses, beaucoup d'assiduité.

Si vous n'avez pas d'objectifs du tout, on peut se demander si vous pouvez mesurer votre productivité et si votre succès ne sera pas le produit du hasard. 

La productivité est définie par le fait qu'un Objectif est atteint dans un temps donné.

Apprenez à fixer des objectifs ambitieux, mais réalisables.

32. maîtriser les distractions possibles.

Certains guides et articles de blog recommandent d'éliminer complètement les distractions.

Cependant, cela est difficile dans la vie réelle : 

Le monde, les connaissances et le travail sont trop riches et trop colorés.

Il est vrai que l'on peut essayer d'éviter certaines distractions :

Mon bureau privé, par exemple, serait raillé par certains comme une tragédie : Des murs blancs, pas de réfrigérateur, un bureau qui donne sur un mur.

Mais ce qui est encore plus efficace, c'est de penser, ou d'avoir un état d'esprit, qui consiste à se concentrer sur ses objectifs, à les atteindre et à entrer dans un flow (voir ci-dessus).

Les distractions demeurent, mais vous pouvez les maîtriser grâce à cet état d'esprit et ne succomber à la séduction du gâteau d'anniversaire à l'autre bout du bureau que lorsque vous le souhaitez ou que vous avez justement besoin de faire une pause.

Ceux qui maîtrisent bien les inévitables distractions de la vie et du travail atteignent de tout nouveaux niveaux de productivité.

33. écouter de la bonne musique

La musique est l'art des émotions.

La musique triste rend triste. Une musique joyeuse rend joyeux. Une musique motivante motive.

Un exemple personnel :

Il y a quelques mois, alors que l'embarrassant procès autour de l'acteur Johnny Depp et de son ex-épouse Amber Heard était omniprésent dans les médias sociaux, on m'a indiqué sur YouTube la version orchestrale d'un thème principal de la série de films Pirates des Caraïbes:

Cette musique ne correspond que très marginalement à mes goûts musicaux personnels ; je suis en effet un enfant de la musique classique pour piano, beaucoup plus profonde, et un admirateur de génies intemporels comme Bach, Mozart ou Chopin. 

Néanmoins, la bande-son de Pirates des Caraïbes, probablement combinée avec le souvenir du personnage de Jack Sparrows comme un "ver d'oreille" pendant quelques jours, a eu un effet motivant qui a certainement rendu mon travail plus productif.

Choisissez une musique motivante qui vous incite à être plus motivé et à travailler plus vite.

34. rédigez un communiqué de presse fictif avant de mettre en œuvre une idée nouvelle et coûteuse.

Cette idée ne vient pas de moi, mais de Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon.

Chez Amazon, chaque fois qu'un chef de produit lance l'idée d'une nouvelle fonctionnalité ou d'un nouveau projet coûteux, on demande un communiqué de presse fictif à ce sujet.

Pourquoi un communiqué de presse ?

Parce que les communiqués de presse doivent expliquer en termes simples à de parfaits inconnus ce que l'on a réalisé et pourquoi ce que l'on fait est important et pertinent.

Si vous ne parvenez pas à formuler en termes simples et passionnants l'idée d'une nouvelle fonctionnalité ou d'un projet coûteux, vous devriez réfléchir à nouveau à la question de savoir si et comment cela vaut la peine de mettre en œuvre votre idée.

La rédaction d'un communiqué de presse fictif est particulièrement intéressante pour les grands projets qui, comme on peut s'y attendre, nécessitent beaucoup de temps. Vous serez ainsi forcé de penser à la valeur réelle de votre idée.

Soyez dur avec vous-même : 

Si, grâce à un communiqué de presse fictif, il s'avère que votre idée n'a aucune valeur ou qu'il en existe d'autres bien plus passionnantes et importantes, abandonnez-la tout simplement !

Ne pas perdre de temps avec des idées sans importance est l'un des meilleurs moyens d'augmenter votre productivité.

35. répondre aux e-mails immédiatement ou de manière groupée à des moments précis

Recevoir des e-mails et y répondre est souvent considéré comme un frein à la productivité.

Ce n'est pas nécessaire : 

Tout dépend du moment et de la manière exacte dont vous répondez aux e-mails.

Comme indiqué ci-dessus, vous ne devriez même pas être en mesure de remarquer les e-mails si vous êtes dans un "flow" et que vous êtes très productif dans la réalisation d'une tâche.

Un e-mail auquel vous avez répondu présente toutefois des avantages : vous ne devez plus y penser et le destinataire est reconnaissant dans la mesure où votre e-mail donne une bonne réponse ou résout un problème.

C'est pourquoi j'ai personnellement tendance à répondre plus rapidement, pour ne pas dire immédiatement, aux e-mails. Je m'épargne l'énergie de devoir y penser et mon interlocuteur se réjouit de la rapidité de la réponse.

Interrompre les flux pour les e-mails n'est envisageable pour moi que si l'autre personne m'appelle pour insister sur l'urgence de ma réponse. Sinon, ils restent sans réponse tant que le flux se poursuit.

Un autre conseil : 

Prenez de temps en temps la peine de vous désabonner des newsletters non sollicitées et inutiles. Les newsletters inutiles accaparent inutilement votre attention et réduisent votre productivité.

36. optimiser votre trajet domicile-travail

Pendant un certain temps, j'ai fait la navette entre Zurich et Munich chaque semaine : 

Environ 6 heures de voiture par semaine - environ 250 heures par an, pendant lesquelles mon attention n'était portée que sur l'asphalte des autoroutes suisses et allemandes.

Idéalement, votre lieu de travail devrait se trouver à quelques minutes de votre domicile : sur l'année, vous gagnerez ainsi beaucoup de temps que vous pourrez utiliser de manière plus judicieuse et plus productive.

Si les heures de trajet en voiture ne peuvent pas être évitées, rendez-les plus productives !

Passez des appels téléphoniques non critiques que vous devriez faire plus tard au bureau dans votre voiture ; bien sûr, uniquement via le système mains libres, s'il vous plaît !

Ou mieux encore, écoutez des livres audio qui vous permettront de découvrir des idées nouvelles et passionnantes qui vous motiveront et vous rendront plus productif.

Ou bien : changez de train et développez une méthode de travail dans le train.

Quoi qu'il en soit : 

Le trajet domicile-travail offre de nombreuses possibilités d'augmenter sa propre productivité.

37. éviter les erreurs de raisonnement : Sunk Cost Fallacy

L'être humain commet régulièrement des erreurs de raisonnement.

Si vous souhaitez lire ou écouter ces erreurs de raisonnement sous forme condensée, je vous recommande le best-seller du Spiegel de l'auteur suisse Rolf Dobelli, "L'art de la pensée claire : 52 erreurs de raisonnement que vous feriez mieux de laisser aux autres".

Les erreurs de raisonnement peuvent avoir un impact considérable sur votre productivité.

L'exemple le plus célèbre est le Sunk Cost Fallacy.

Les coûts irrécupérables sont des coûts que vous conservez de manière irrationnelle parce que vous vous accrochez à quelque chose qui n'en vaut pas la peine pour l'avenir.

Un exemple flagrant :

Vous avez consacré beaucoup de temps à une campagne de marketing, développé des idées, conçu des créations, créé des pages d'atterrissage et bien plus encore.

Malheureusement, cette campagne ne fonctionne pas aussi bien que les autres. On peut même supposer que tous les investissements futurs, les budgets publicitaires et le temps que vous y consacrez ne seront tout simplement pas rentables.

Dans ce cas, il est logique d'arrêter immédiatement la campagne et de ne plus perdre d'argent ni de temps.

Cela peut vous sembler évident.

Et pourtant, ce n'est pas toujours aussi simple ; surtout si l'on ne peut pas estimer précisément ce que sont les Coût d'opportunité Il s'agit du coût d'une alternative manquée.

Chez MaxBrain, nous sommes parfois confrontés à ce problème avec des clients potentiels : ils s'accrochent à un système obsolète ou à une méthode de travail improductive.

Une phrase souvent entendue dans ce contexte : 

"Nous avons déjà tellement investi dans notre système que nous ne voulons pas en changer.."

Dès que vous entendez cet argument, vous devriez immédiatement sentir l'odeur du Sunk Cost Fallacy

On se réfère au passé pour justifier les actions futures. 

L'opportunité de saisir une meilleure opportunité, plus efficace et plus lucrative, est tout simplement manquée. La productivité accrue qui résulte de l'utilisation d'une meilleure plate-forme d'apprentissage n'est même pas réalisée.

38. dirigeants : engagez des collaborateurs qui travaillent dur 

Il y a quelque temps, un rapport indiquait que Daniel Schwartz, le PDG de Burger King, demandait régulièrement aux candidats et candidates lors d'entretiens d'embauche s'ils travaillaient plutôt dur ou intelligemment .

Sa préférence va ici aux candidates et candidats qui répondent "dur".

On pourrait bien sûr argumenter immédiatement qu'il est préférable d'engager des collaborateurs qui travaillent à la fois dur et intelligemment. - Mais Daniel Schwartz s'intéresse plutôt à ce que l'on est. modeste quelqu'un est. Les personnes immodestes sont parfois réfractaires aux conseils, peu disposées à apprendre quelque chose de nouveau et ont donc tendance à être improductives.

Le fait est cependant 

Pour être plus rapide et meilleur que la concurrence, il faut soit être plus intelligent que la concurrence (stupide), ce qui est improbable ou du moins imprévisible. Ou alors recruter et motiver une équipe qui a la volonté de travailler plus que la moyenne et plus dur.

L'attitude consistant à vouloir travailler dur pour obtenir plus aide certainement à la productivité.

Chaque fois que vous vous demandez pourquoi des entreprises comme Apple, Google, Facebook, Netflix connaissent un tel succès, vous devez vous rappeler que des millions de personnes y postulent chaque année et que seuls sont embauchés ceux qui travaillent super dur ; comme devaient le faire en leur temps les fondateurs de ces entreprises.

39. chefs d'équipe : misez sur les véritables forces de chaque collaborateur.

Les développeurs de logiciels savent généralement bien se concentrer sur quelque chose, sont très directs ou critiques, géniaux pour trouver des erreurs de détail et ont tendance à être introvertis.

En revanche, les bons commerciaux sont fascinés par l'interaction avec les autres, inspirés par les grandes idées, aiment écouter, parler encore plus volontiers et sont généralement extravertis ; du moins dans leur environnement de travail.

Il est immédiatement évident que ce n'est pas une bonne idée, selon ces caractérisations, certes un peu stéréotypées, d'engager un développeur de logiciels en tant que vendeur ou, à l'inverse, de placer un collaborateur de vente dans le développement de logiciels.

Pour être productif, il vaut la peine d'employer chaque collaborateur de manière à ce qu'il puisse utiliser au mieux ses points forts.

Mais ce n'est pas si simple :

Par exemple, de nombreuses entreprises et directeurs font l'erreur de récompenser les performances exceptionnelles de leurs collaborateurs en leur proposant un poste de direction comme "avancement de carrière". La meilleure collaboratrice ou le meilleur collaborateur de vente devient alors soudainement un(e) directeur(trice) des ventes, dans l'espoir que cette personne puisse inciter les autres à réaliser des performances extraordinaires.

Malheureusement, la gestion et la direction des collaborateurs sont différentes de la vente réussie d'un produit ou d'une solution aux clients. La direction exige du tact pour les souhaits, les objectifs, les capacités, les limites et le caractère des autres personnes. Il faut trouver un équilibre entre exiger et encourager.

Une promotion peut être un mauvais exemple de la manière dont on ne mise justement pas sur les points forts des collaborateurs.

Inversement, certains collaborateurs ne sont pas particulièrement doués pour leur travail, mais possèdent des qualités de direction supérieures à la moyenne et pourraient être bien mieux utilisés pour motiver les autres à donner le meilleur d'eux-mêmes.

Veillez à utiliser au mieux vos collaborateurs en fonction de vos objectifs.

Ne mélangez jamais le désir de faire du bien à un collaborateur avec des cadeaux de carrière unidimensionnels. Versez plutôt des bonus supplémentaires ou offrez une reconnaissance précieuse si les tâches de direction ne conviennent pas à ce collaborateur.

40. utilisez Google, YouTube et votre plateforme d'apprentissage

Last but not least, je ne peux m'empêcher de mentionner les deux plates-formes qui m'ont permis d'acquérir une grande partie des compétences personnelles nécessaires à mon travail : Google, YouTube ou notre plateforme d'apprentissage interne. 

Plus haut, j'ai déjà mentionné qu'il vaut la peine de faire des recherches sur Google ou YouTube pour comprendre si quelqu'un d'autre a déjà résolu le problème sur lequel vous travaillez actuellement.

Google et YouTube vont toutefois bien au-delà des simples moteurs de recherche.

La mission initiale de Google consistait à organiser les connaissances du monde : 

Une mission grandiose qui n'a été que partiellement réussie, mais dont vous pouvez tout de même tirer profit.

Par exemple, il vaut la peine de s'abonner et de suivre activement sur YouTube les chaînes qui vous transmettent régulièrement des connaissances précieuses pour votre travail.

En tant que responsable marketing, je suis par exemple abonné aux chaînes YouTube de Brian Dean, Neil Patel et Moz pour apprendre les dernières méthodes de marketing efficaces.

La recommandation est la suivante 

Choisissez via YouTube et Google les chaînes et le site web qui vous aideront à apprendre comment améliorer vos compétences et donc la productivité de votre travail. Partagez ces connaissances avec vos collaborateurs et utilisez une plate-forme d'apprentissage à l'échelle de l'entreprise.

Si vous dirigez une équipe, il vaut la peine de diffuser systématiquement ces contenus d'apprentissage via un système de gestion de l'apprentissage et de s'assurer que vos collaborateurs bénéficient des connaissances de vos plus grands experts industriels. 

Questions pour vous :

J'aimerais maintenant savoir ce que vous pensez de cet article ou de la productivité. En fait, les questions suivantes m'intéressent :

Quelle habitude ou "hack" de cet article vous semble particulièrement bon ?

Quelles sont les idées qui manquent ?

Veuillez laisser un commentaire sur LinkedIn:

Vous avez aimé cet article ?

Si oui, merci de partager cet article sur vos canaux de médias sociaux. Merci beaucoup !

LinkedIn
Facebook
Twitter
Email
WhatsApp

La plate-forme d'apprentissage pour votre succès commercial

Avec MaxBrain, vous réalisez le potentiel de vos collaborateurs, de votre clientèle et de vos partenaires commerciaux. En savoir plus :